Dans le quartier d’El Raval, quartier dense, historique, très vivant, à la mode et surtout épargné par le plan de Cerdà, s’impose le Musée d’Art Contemporain de Barcelone. Œuvre de l’américain Richard Meier, inaugurée en 1995, le MACBA incarne le modernisme caractéristique de son architecte, qui combine formes géométriques et couleur blanche, pour une mise en lumière des espaces.

HISTOIRE DE SA CREATION

Le Musée d’Art Contemporain de Barcelone est l’œuvre de l’architecte Richard Meier. L’historien et critique d’art Alexandre Cirici-Pellicer est à l’origine de l’idée de créer un musée d’art contemporain à Barcelone et commence à constituer une collection à partir de 1959 avec d’autres amateurs d’art. C’est enfin le Maire de Barcelone, Pascal Maragall, qui propose, en 1986, la construction d’un édifice pour abriter la quantité d’œuvres d’art rassemblées au fil des années. Consacré aux œuvres de la deuxième moitié du XXème siècle, d’artistes plus ou moins connus, le MACBA est conçu entre 1987 et 1990 et construit entre 1991 et 1995.

L’ARCHITECTE RICHARD MEIER

Richard Meier est né le 12 octobre 1934 à Newark, dans le New-Jersey, aux Etats-Unis. Après avoir obtenu son diplôme d’architecte à l’Université de Cornell en 1957, il part voyager dans plusieurs pays du monde, en Israël, Grèce, France, Danemark, Finlande et Italie, pour se bâtir une culture et un réseau dans le milieu de l’architecture. Il est, par ailleurs, le cousin de l’architecte américain Peter Eisenman (1932).

Meier s’installe ensuite à New-York, où il travaille notamment pour Marcel Breuer (1902-1981), avant d’ouvrir sa propre agence chez lui à New-York en 1963. En parallèle de son activité d’architecte, il est aussi peintre, plasticien et enseigne l’architecture à la Cooper Union (1962-1973), Yale (1975-1977) puis Harvard (1980-1981).

Il est aujourd’hui le fondateur de l’agence Richard Meier & Partners, implantée à New-York et Los Angeles, réalisant des projets à l’international. Il obtient le Pritzker Prize en 1984. Son architecture est totalement liée à celle du mouvement moderne et de Le Corbusier. Le MACBA de Barcelone et le Getty Center de Los Angeles sont ses réalisations iconiques.

SITUATION A BARCELONE

Le Musée d’Art Contemporain de Meier joue un rôle clé dans la restructuration du quartier gothique de Barcelone en consolidant un nouveau quartier des arts dans le tissu urbain existant dense. Il s’implante en effet dans le quartier d’El Raval, un quartier de centre ville, rassemblant bars, restaurants, boutiques et population multiculturelle. Cette partie remarquable de Barcelone constitue les restes d’une ville médiévale, construite de manière plutôt organique, quand on la compare au reste de l’urbanisme de la ville. En effet, la capitale Catalane est surtout marquée par l’intervention de Cerdà à partir de 1860 avec son plan hippodamien, régulier et ouvert, qui structure la ville en îlots carrés de 113,3 mètres, chanfreinés aux angles, et séparés de rues de 20, 30 et 60 mètres de large.

Le MACBA, adjacent au CCCB (Centre De Cultura Contemporània De Barcelona, construit en 1802 et transformé dans les années 90 par les architectes Albert Viaplana et Helio Piñón), fait surtout face à un quartier constitué de petites ruelles et d’immeubles en pierres grises, dont il se distancie et se distingue.

ARCHITECTURE

Ce bâtiment en béton et verre a été pensé comme un assemblage de plusieurs prismes, sur une implantation longitudinale de 120 par 35 mètres, avec une hauteur de 23 mètres et 14 300 m² de surface de plancher au total.

Plan de rez-de-chaussée

Plan de rez-de-chaussée

L’extérieur marque…

… Par sa façade Sud, sculpturale, aux formes géométriques franches, rectilignes et courbes, son mur rideau qui laisse transparaître l’intérieur du bâtiment et sa rampe, et ses panneaux d’acier émaillé de couleur blanche qui contribuent à épurer et adoucir la géométrie de la façade et qui irradient l’esplanade Sud qu’elle domine, la Plaça dels Àngels.

… Par l’appropriation de cette esplanade Sud, aération dans le tissu urbain dense, que l’on peut découvrir au détour d’une ruelle à l’Ouest, d’une rue passante à l’Est ou en arrivant par un jardin minéral de cœur d’îlot au Nord. Une population jeune prend en effet possession de cet espace dégagé : son aménagement, le revêtement lisse du sol, les différences de niveaux, les rampes et escaliers se trouvent parfaitement appropriés à la pratique du skate. En journée, comme en soirée, ses abords fréquentés font de cet endroit, un lieu de rencontre où l’on s’arrête volontiers.

Façade Sud et son contexte

Façade Sud et son contexte

… Par son versant Nord, abord par lequel j’ai découvert le musée. L’arrière du MACBA donne sur un jardin minéral planté de quelques arbres. Ce dernier est plus paisible qu’au Sud et dominé davantage par le CCCB qui l’enveloppe tel un écrin. La façade nord du bâtiment de Meier présente une opacité qui, à la fois, se fond dans son environnement par sa blancheur, accordée à la matérialité claire du jardin, mais elle se détache aussi avec les mêmes volumes géométriques que la façade Sud. Le cylindre traversant tous les étages s’y distingue parfaitement. De la cave au toit, il va organiser les espaces d’exposition le long d’un axe longitudinal sur trois niveaux, en commençant par le rez-de-chaussée. C’est enfin au détour de ce cylindre, en passant sous un porche, que l’on accède à la façade principale, Sud, celle de l’entrée et de l’esplanade ensoleillée, qui vient éblouir par sa blancheur.

Façade Nord

Façade Nord

L’intérieur marque…

… Par la grandeur de son hall, qui représente un tiers de la largeur du bâtiment.

… Par le parcours architectural, réalisé depuis le rez-de-chaussée avec une série de rampes de circulation douce visible depuis l’atrium du hall qui dessert les trois niveaux supérieurs d’exposition. Elle occupe une place essentielle dans la composition et l’esthétisme intérieurs. Cet espace de circulation est de plus ouvert sur l’extérieur pour emplir le volume d’une lumière abondante toute particulière et offrir une vue permanente sur la ville. Ces points de vue constants à travers le mur rideau, sont filtrés, comme la lumière, par la structure, composés de poteaux et des parois autoportantes faisant office d’écran, sur lesquels la rampe vient se fixer.

… Par le travail de la lumière et l’alternance de contraste entre clair et obscur. La lumière naturelle du Sud baigne le hall grâce au mur rideau, au recul de l’esplanade et à l’emploi du blanc et de matériaux réfléchissants. Certains éléments de structure sont séparés de la ligne de la façade et de l’enveloppe du bâtiment, en vue de permettre un éclairage naturel libre et continu. Cette lumière pénètre l’intérieur à travers des galeries ouvertes, de grandes lucarnes et persiennes, des ouvertures zénithales, des murs rideaux et des pavés de verre. Les salles d’exposition sont, quant à elles, placées du côté de la façade Nord opaque et éclairées tantôt artificiellement, tantôt par une lumière naturelle filtrée par des blocs de verre ou de discrètes fentes. Chaque salle d’exposition propose un univers différent : par leurs dimensions (petit, intimiste, ou dilaté, imposant), leur lumière (inondant, dirigeant, structurant ou tamisant), elles peuvent ainsi abriter tout type d’œuvre d’art (à accrocher au mur, à isoler, centrer, cadrer, à contempler ou à manipuler…).

 

En somme, l’architecture du MACBA de Richard Meier relève ici de l’esthétisme moderne avec l’usage de formes simples, de matériaux bruts (acier, béton armé, verre…) et une absence d’ornements. Elle renvoie à des courants de l’art moderne tels que le cubisme ou le néoplasticisme. Le MACBA représente finalement le style rationaliste dessiné par Le Corbusier, qui combine lignes droites et lignes courbes, pavés de verre, double circulation (rapide et lente avec la rampe), pureté du blanc, façade libre, dialogue entre les espaces intérieurs et extérieurs…

INFOS PRATIQUES

Situation : Plaça dels Angels, 1, Quartier El Raval, 08001 Barcelona

Accès : Métro L1-L2 (arrêt Universitat) ou L3 (arrêt Catalunya ou Liceu)

Entrée : 10€/personne ou 8€/étudiant

Ouvert : du lundi au vendredi 11h-19h30. Fermé le mardi. Le samedi : 10h-21h. Les dimanche et jours fériés : 10h-15h.

Voyage à Barcelone :

du 19/10/2014 au 24/10/2014

Auteur :

Lou Savary

Photos :

Lou Savary, Ronan Audebert

Webographie :

www.richardmeier.com

www.macba.cat

www.wikipedia.com